Attention : l’exécution de JavaScript est désactivée dans votre navigateur ou sur ce site. Vous risquez de ne pas pouvoir répondre à toutes les questions. Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Enquête sur le recours aux praticiens de santé en France

 

(Si avez commencé à lire cette page sur un téléphone mobile, il est possible de basculer l'affichage en mode paysage.)

 

Avant de commencer à répondre à l'enquête, nous vous invitons à lire les informations ci-dessous.

 

Compatibilité avec votre navigateur web

Si vous utilisez Internet Explorer, il est possible que certains éléments de l'enquête ne fonctionnent pas. Dans ce cas, nous vous recommandons d'utiliser un autre navigateur ou de changer de support de remplissage (un téléphone mobile plutôt qu'un ordinateur par exemple).

 

But de cette enquête

Cette enquête fait partie d'une étude visant à quantifier et à décrire le recours à certains praticiens de santé en France, incluant le recours à plusieurs praticiens qualifiés parfois d'alternatifs. Les résultats de cette étude contribueront à améliorer nos connaissances sur les besoins des patients, et ainsi à améliorer notre système de santé.

 

Durée de l'enquête

Le temps de remplissage total de cette enquête est d'environ 5 minutes.

 

Qui peut répondre à l'enquête ?

Toute personne résidant en France métropolitaine, âgée de plus de 18 ans.

 

Investigateurs, coordonnateur et demandeur de l'étude

Les investigateurs de l’étude sont le professeur Benoît Allenet, le docteur Nicolas Pinsault, le chercheur-doctorant Albin Guillaud (investigateur principal) et les internes en médecine Camille Riboud et Fanny Daragon. Le coordonnateur de l’étude est le docteur Nicolas Pinsault. Le demandeur de l'étude est le laboratoire TIMC-IMAG (Techniques de l'ingénierie médicale et de la complexité - Informatique, mathématiques et applications, Grenoble) situé à la Tronche à côté de Grenoble en Isère.

 

Confidentialité des informations

Toutes les informations vous concernant seront conservées de façon anonyme et confidentielle. Seuls les responsables de l’étude pourront avoir accès à ces données. Les données de l'enquête seront anonymisées de façon irréversible. La publication des résultats de l’étude ne comportera aucun résultat individuel nominatif.

 

Législation

Les réponses à certaines questions ont un caractère obligatoire (signalé par un astérisque rouge en début de question). Le défaut de réponse aura pour simple et unique conséquence l'impossibilité de poursuivre l'enquête.

Le demandeur de l'étude (le laboratoire TIMC-IMAG) conservera vos données jusqu'à deux ans après la dernière publication des résultats de la recherche ou, en cas d'absence de publication, jusqu'à la signature du rapport final de la recherche. Elles feront ensuite l'objet d'un archivage pour une durée de 5 ans.

Conformément aux dispositions de loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles et au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) du 14 avril 2016 applicable depuis le 25 mai 2018 :

  • Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, ainsi que du droit de demander la limitation du traitement.
  • Vous disposez aussi d’un droit d’opposition à la transmission des données couvertes par le secret professionnel susceptibles d’être utilisées dans le cadre de cette recherche et d’être traitées.
  • Vous disposez d’un droit à l’effacement des données et à l’oubli. Néanmoins, conformément aux articles 17.3.c et 17.3.d du RGPD, ce droit ne s’applique pas dans la mesure où le traitement des données est nécessaire à des fins statistiques et pouvant rendre impossible ou compromettre gravement la réalisation des objectifs du dit traitement.
  • Vous disposez d’un droit de réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France : la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).
  • Vous pouvez aussi accéder directement ou par l’intermédiaire d’un médecin de votre choix à l’ensemble de vos données médicales en application des dispositions de l’article L 1111-7 du Code de la Santé Publique. Ces droits s’exercent auprès du médecin qui vous suit dans le cadre de la recherche et qui connaît votre identité.

Dans le cas où vous souhaiteriez retirer votre consentement, conformément à l’article L.1122-1-1 du code de la santé publique, les données recueillies préalablement au retrait de votre consentement pourront ne pas être effacées et pourront continuer à être traitées dans les conditions prévues par la recherche.

Si vous souhaitez exercer vos droits, vous pouvez vous adresser à : Nicolas Pinsault, école de kinésithérapie du CHUGA, 19 avenue Kimberley, 38130 Échirolles ; téléphone : 04 76 76 52 56 ; mail : nicolas.pinsault@univ-grenoble-alpes.fr ; fax : 04 76 76 89 41.

 

Informations supplémentaires

Vous avez la possibilité d’obtenir des informations supplémentaires concernant cette étude auprès de l’investigateur principal (albin.guillaud@univ-grenoble-alpes.fr).

 

Veuillez cliquer sur le bouton « Suivant » ci-dessous pour continuer.